Marc-Antoine

Depuis toujours créatif, Marc-Antoine  a d’abord commencé par la photographie. A 15 ans, il réussit son CAP de photo. Son envie de réconcilier les gens avec leur image et de les sublimer est déjà là...Quelques années plus tard, lors d’un shooting au Kenya, le jeune strasbourgeois découvre la coiffure. Le travail accompli sous ses yeux par l’équipe avant le cliché final, le fascine. Dès lors, Marc-Antoine souhaite mieux diriger ses shootings en alliant sa maîtrise de la photographie à la préparation de ses modèles. Il décide de se former à la coiffure. 

C’est un véritable coup de foudre : Marc-Antoine aime manier le peigne et la paire de ciseaux et se spécialise également en couleur. Il aspire à une carrière parisienne : c’est au porte-à-porte qu’il décroche un poste de coloriste chez Montecino, grand salon du quartier du Louvre. Un an plus tard, à 23 ans, il rejoint l’équipe de Franck Provost pour revenir à la coupe. Il souhaite néanmoins expérimenter tous les aspects de son métier. A 24 ans, Marc-Antoine intègre une agence de relooking. 

Tout l’aspect psychologique de son travail, est alors mis en exergue. Savoir pourquoi il est important de changer de tête, qu’est-ce que cela procure ? Mais aussi, être capable de raisonner les impulsifs qui veulent subitement tout couper, tout changer...Marc-Antoine apprend à faire des diagnostics très précis par rapport au physique du client, à la forme de son visage, à la couleur de ses yeux et bien sûr de ses cheveux. 

Fort de cette nouvelle expérience, le jeune coiffeur revient chez Franck Provost, à l’Internationale cette fois, dans le prestigieux salon du 8e arrondissement. Il y coiffe les VIP et se déplace sur les plateaux télé. Cette ambiance de strass et de paillettes « à la chaîne » ne lui convient pas vraiment car il ne peut pas y exercer toute sa créativité . 

C’est alors qu’il crée un nouveau concept : « un salon dans un salon ». Il réalise un espace convivial et chaleureux dans son appartement du XXe arrondissement. Il y met en pratique ce qu’il a appris lors de son parcours professionnel et renoue avec ses valeurs humaines : considérer la cliente, passer du temps avec elle, lui proposer une coupe personnalisée, le tout pour un tarif accessible. 

Marc-Antoine accueille sa cliente avec le sourire et la met tout de suite à son aise en lui proposant un thé. L’espace a quelque chose d’unique : le miroir et le fauteuil sont disposés dans une partie du vrai salon de Marc-Antoine. La cliente a l’impression d’être reçue de manière privilégiée chez le coiffeur, dans un cadre à la fois professionnel et intimiste. Les couleurs sont reposantes et apaisantes. La conversation s’engage naturellement. Marc-Antoine a une vraie qualité d’écoute, il répond à toutes les questions de ses clients, propose ses conseils 

avisés, et leur apporte même des astuces et des gestes à refaire « à la maison » pour que la coupe continue à vivre avant le prochain rendez-vous. Il peut conseiller des produits adaptés à la chevelure de ses clients mais il ne les vend pas. Le succès est au rendez-vous grâce au cocktail proposé par Marc- Antoine : un savant mélange entre maîtrise technique, créativité et une approche humaine centrée sur la personne.

 

Le concept

La porte s’ouvre et Marc-Antoine m’accueille dans son appartement, me demandant gentiment si je souhaite boire quelque chose – thé, café, eau. Acceptant un verre d’eau, je me dirige vers le studio que je découvre avec admiration. Spacieux, joliment meublé, je me sens tout de suite à l’aise dans cette pièce chaleureuse où flotte le doux air d’une musique. Je repère à droite l’espace où mes cheveux vont se faire chouchouter. Il faut dire qu’ils ont bien besoin qu’on leur accorde un peu de temps. Une remise en forme ne leur fera pas de mal !

Et c’est justement ce que Marc-Antoine propose dans son salon particulier : un instant privilégié, une séance de coiffure placée sous le signe de la détente. L’essentiel est-de-se- lais-ser-al-ler pendant que les doigts de fée de votre coiffeur, instruments à la main, virevoltent. Autre particularité du concept de Marc-Antoine, le client (et ses cheveux !) se voit accorder toute l’attention et tout le temps nécessaires. Le jeune Français de 29 ans sait certes couper, colorer, faire des brushings, mais ce sont aussi ses qualités d’écoute et d’attention qui le caractérisent. Il prend en compte la dimension psychologique, intime, que revêt la coiffure, tente de réconcilier les gens avec leur image et veille au bien-être de son client : quelle personnalité cache votre coupe ? quel est votre « historique capillaire » ? comment vous sentez-vous ? font partie des questions qu’il pose avant toute action.

Voilà pourquoi, en m’installant sur le fauteuil vêtue de mon kimono, en face de la coiffeuse et du miroir, Marc-Antoine me demande ce qui me plaît et me déplaît actuellement dans ma coupe, ce que j’aimerais garder et changer. Une fois mon auto- jugement effectué, l’expert m’expose sa propre analyse des traits de mon visage, de la nature et de la couleur de mes cheveux... sans oublier de me donner un mini-cours sur la coloration, dans le cas où, plus tard, me prendrait l’envie de changer de couleur. Il me recommande ensuite la coupe qui serait selon lui appropriée. Grosse hésitation ! C’est en effet l’inverse de ce que j’ai l’habitude de faire. Bon, je me lance ! Vu son passé (coloriste dans un grand salon parisien, coiffeur chez Franck Provost, responsable de section coiffure sur les plateaux tv...), je me rassure en me disant que si je devais faire confiance à un homme armé de ciseaux, c’était bien à lui.

Marc-Antoine commence par couper mes cheveux à sec. C’est ce qu’il fait toujours pour se faire une idée du résultat, explique-t-il. Vient l’heure du shampooing dans la salle de bains, moment de détente absolu où, venu d’un CD, règne le bruit de la mer. Entre deux vagues, Marc-Antoine me montre les soins qu’il applique (en massant !), comment, pourquoi, afin que je puisse prolonger le traitement à long terme. Allez, il est temps de passer à l’action ! Tchak par-ci, tchak par-là, on discute tranquillement pendant que les cheveux tombent. Puis petit brushing pour parfaire le tout. Là encore, Marc-Antoine n’oublie pas de m’enseigner les techniques à reproduire chez moi et de glisser quelques astuces simples. Coup d’œil dans le miroir devant, coup d’œil dans le miroir derrière, le résultat est convaincant : je suis ravie, ça change et c’est très bien comme ça !

Si vous êtes encore à la recherche de votre coiffeur, que vous n’êtes pas satisfaits de celui que vous avez actuellement ou que vous êtes tout simplement curieux du (lieu de) travail de Marc-Antoine, l’équipe de Vivre À Berlin vous recommande son salon particulier. Psssssst... faites passer le mot, c’est un bon plan à partager... (Source: http://vivreaberlin.com/jai-teste-le-salon-de-coiffure-particulier-de-marc-antoine.html )